L’hivernage du moteur hors-bord

 

 

Pas le temps de faire une révision moteur vous-même ? Confiez cette prestation à nos professionnels agréés UniverSail. Cliquez ici : UniverSail.fr

 

 

 

1)        Rinçage du moteur : le moteur doit être au point mort

 

Pour une navigation en eau salée, il faut dessaler le moteur, en le faisant tourner au moins 30 minutes dans de l’eau douce, plusieurs solutions sont envisageables.

 

La plus simple : naviguer en rivière.

Si ce n’est pas possible, d’autres solutions sont possibles:

        • Plonger l’embase dans un grand bac d’eau douce.
        • Utiliser l’embout de rinçage spécifique à chaque marque de moteur.
        • La dernière solution consiste à utiliser les oreilles qui se fixent sur l’embase à l’emplacement des ouïes d’aspiration. Il est important de bien régler la pression d’eau, celle-ci est optimale lorsque le jet témoin (pissette) a un débit normal.

 

2)        Désencrasser votre moteur

 

Si votre moteur est encrassé, vous pouvez utiliser un nettoyant moteur interne.

Mélanger le carburant et le nettoyant, ce dernier doit être incorporé par petite dose pendant 5 minutes.

Il faut ensuite noyer le moteur en maintenant l’injection du nettoyant moteur. Laisser agir au moins 20 minutes. Relancer le moteur, le maintenir en pleine puissance durant cinq minutes. Cette opération nécessite un bac d’essai spécifique.

 

3)        Vérifier le fonctionnement du moteur

 

Il est indispensable de vérifier le bon fonctionnement du circuit d’alimentation et du circuit de refroidissement.

En cas de doute, un contrôle plus approfondi s’impose. Les vérifications indispensables et facilement réalisables sont : le débit de la pissette, une température anormalement haute du moteur se traduit par la formation d’un nuage de vapeur, à la sortie des gaz d’échappement.

 

4)        Graissage interne

 

Même si ce n’est pas indispensable, il est bon de le réaliser pour bien protéger les cylindres.

Verser de l’huile dans le moteur par les orifices des bougies.

Actionner le démarreur bougies à la masse afin de répartir l’huile sur les parois des cylindres.

 

5)        Filtres à carburant

 

Nettoyer les filtres régulièrement, et changer les quand ils sont trop usés.

 

6)        Vidange moteur

 

Dévisser le bouchon sous le bloc moteur, et le bouchon au-dessus pour que l’écoulement soit complet.

Penser bien à vérifier que l’eau ne se mélange pas à l’huile.

Changer le filtre à huile. Reposer le bouchon de vidange en prenant soin de changer le joint.

Pour finir remettre de l’huile moteur neuve.
Choisir celle conseillée par la marque du moteur.

 

7)        Vidange de l’embase

 

Il faut réaliser cette opération toutes les 100 heures ou à chaque fin de saison.

Se servir d’un récipient pour récupérer l’huile utilisée.

Retirer la vis supérieure située au-dessus de la plaque anti-ventilation, puis ôter la vis inférieure.

Laisser s’écouler toute l’huile.

 

Penser bien à vérifier que l’eau ne se mélange pas à l’huile.

Si l’eau et l’huile se sont mélangées, vérifier en premier l’étanchéité des vis de remplissage et de vidange. Si ils sont en bon état, deux entrées d’eau sont possibles : par l’arbre d’hélice, ou par l’arbre moteur sous la pompe à eau. Si les joints sont abimés, ils doivent être changés, ces opérations nécessitent un outillage précis. Il est conseillé de passer par un professionnel.

 

Refaire le plein à l’aide d’un tube d’huile d’embase par le trou inférieur.

Remplir jusqu’à ce que l’huile déborde par le trou supérieur.

Enlever rapidement le tube d’une main et de l’autre fermer le trou avec la vis inférieur.

Revisser fermement les bouchons.

 

8)        Nettoyage et graissage

 

Déposer le capot et nettoyer la tête motrice au pinceau et à l’essence. Puis essuyer et souffler. Ensuite graisser les diverses articulations. L’utilisation d’un produit hydrofuge de type WD 40 pour une protection complète est conseillé. Dessaler le moteur au jet d’eau et faire sécher le moteur. Pulvériser sur tout le moteur un produit hydrofuge.

 

9)         L’hélice

 

Déposer l’hélice en enlevant la goupille ou en débridant la rondelle frein. Vérifier l’état des pales, et celui de la clavette qui maintient l’hélice sur les petits moteurs. Nettoyer l’arbre d’hélice à l’aide d’un pinceau imbibé d’essence. Graisser l’arbre d’hélice. Reposer l’hélice avec une clavette et une goupille neuve.

 

10)        Le lanceur

 

Dérouler entièrement la corde du lanceur et vérifier qu’elle n’est pas usée, et que le ressort de rappel fonctionne correctement.

 

11)        Les anodes

 

Vérifier leur état. Si elles sont usées à plus de 50%, les changer.

 

Commandez un Changement des anodes dans le Catalogue UniverSail

 

12)        La batterie

 

Déposer la batterie, vérifier et ajuster le niveau de l’électrolyte avec de l’eau distillée. Puis recharger complètement la batterie. La nettoyer à grande eau, la sécher, et la stocker dans un endroit sec et à l’abri du gel.

 

Commandez une Recharge des batteries dans le Catalogue UniverSail.

 

Pensez à effectuer régulièrement un Bilan électrique  de votre bateau, également disponible dans le Catalogue UniverSail

 

Voir l’article :  l’hivernage du moteur in-bord

 

Auteur : Mathieu Holvoet

 

______________________________________________________________________________

 

DECOUVREZ LE CATALOGUE EN LIGNE UNIVERSAIL.FR :

 

Les prestations disponibles en lien avec cet article :

– Révision moteur, cliquez ici : notre Catalogue.  

– Hivernage moteur annexe, cliquez ici :  notre Catalogue.  

– Hivernage moteur principal, cliquez ici : notre Catalogue. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× quatre = 28

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>