La VHF : modalités et nouvelles conditions d’utilisation

Les émetteurs-récepteurs du service mobile maritime dans la gamme des ondes métriques (VHF) sont des éléments importants de sécurité pour la navigation de plaisance et l’organisation des secours en mer.

Afin de favoriser leur emploi par les plaisanciers, de nouvelles conditions d’utilisation de la VHF entrent en vigueur.

Les obligations dépendent désormais de la zone d’utilisation de la VHF, soit dans les eaux territoriales françaises, soit dans les eaux internationales. Le CRR (Certificat Restreint de Radiotéléphonie) est un examen validant les connaissances maritimes.

 

Voici un récapitulatif des règles en vigueur :

Dans les eaux territoriales françaises :

En navigation maritime ou en navigation fluviale :

–       Pas de qualité requise pour l’utilisation d’une VHF portative sans ASN et de puissance maximale de 6 watts.

–       Le permis plaisance maritime ou le CRR du service mobile maritime est requis pour l’utilisation de tous les types de VHF.

Dans les eaux internationales :

–       Le CRR du service mobile maritime est requis pour l’utilisation de tous les types de VHF.

Dans les eaux intérieures étrangères :

–       Le CRR du service mobile fluvial ou maritime est requis pour l’utilisation de tous les types de VHF.

 

Pourquoi faire une demande de licence alors que l’on a déjà obtenu le CRR ?

Le CRR est un examen validant des connaissances, la licence est un droit à utiliser les fréquences. La licence représente l’autorisation d’exploiter les fréquences maritimes.

C’est grâce à elle que le bateau est doté d’un identifiant unique (indicatif et/ou MMSI) qui permet aux centres de secours de déterminer précisément, lors d’un appel de détresse, quels sont les moyens à engager.

La licence doit être conservée à bord car elle peut être réclamée par les autorités compétentes, en France et à l’étranger.

 

Qu’est ce que le codage MMSI ?

Le MMSI (Mobile Maritime Service Identity) est une série de neuf chiffres qui constitue le passeport radio d’un navire dans le monde entier. Un MMSI est attribué à un navire et permet d’enregistrer les équipements qui utilisent la technique ASN (VHF et BLU), les balises de détresse ainsi que des émetteurs-récepteurs par satellite (stations Inmarsat B,C et M).

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la plaquette complète 

Sources : Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 × = quinze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>