Les hélices

 

Il est certain que la puissance de votre bateau est importante mais le moteur, pièce maitresse de la motorisation n’est pas le seul enjeu. L’hélice, par exemple, si elle est judicieusement choisie, permettra à votre moteur d’atteindre son rendement maximal.

 

 

 

 

1)      Le nombre de pales
 

La différence se fait principalement sur le nombre de pales.

Plus le nombre de pales est important, meilleur est le rendement. Augmenter le nombre de pales contribue à augmenter artificiellement la surface de l’hélice et à réduire le bruit.

Une hélice à trois pales (le cas de figure le plus répandu) offre un bon compromis entre puissance et  vitesse. Des hélices à quatre ou cinq pales apportent plus de stabilité et génèrent un gros sillage, elles sont souvent utilisées dans la pratique du wakeboard.

 
 
 2)      Le diamètre
 

Le diamètre de l’hélice fonctionne sur le même principe.

Plus l’hélice est petite plus elle convient à des bateaux rapides.

Inversement, plus le diamètre de l’hélice est important et plus celle-ci se destine à des bateaux nécessitant une forte puissance de propulsion.

 
 
3)       Le matériau
 
Les hélices les plus résistantes aux chocs, mais qui sont aussi les plus chères, sont les hélices en aluminium ou en inox.

 
 
4)       Le pas
 

Le pas de l’hélice correspond à la rotation décrite par l’hélice, exprimée en pouce.

En pratique plus le pas est long  plus la vitesse de pointe sera élevée.

A l’inverse, un pas court permettra une plus grande puissance, adaptée aux bateaux plus lourds.

 
 
5)        L’effet de couple
 

Le sens de rotation de l’hélice a pour effet de décaler tout bateau d’un côté ou de l’autre.

Un bateau dont l’hélice tourne vers la droite aura tendance à virer à gauche et inversement.
En marche avant cet effet est négligeable mais est beaucoup plus prononcé en marche arrière.

Si votre bateau est équipé de deux moteurs le sens d’une hélice par rapport à l’autre est alors inversé afin d’annuler les effets de couple pour optimiser le rendement du moteur.

 
 
6)       Le cup
 

Le cup est une déformation présente sur le contour des pales dans le but d’augmenter artificiellement le pas de l’hélice. Cela permet d’améliorer la vitesse de pointe du bateau sans pénaliser l’accélération.

 
 
7)       Le rake
 

Le rake correspond à l’angle d’inclinaison de chaque pale. Un angle positif favorisera le déjaugeage, la moyenne est autour de +15°, un angle positif appuie sur l’avant du bateau.

 
 
Pour un choix judicieux de votre hélice faites confiance à nos artisans sur www.UniverSail.fr 
 
 
 
Auteur : Mathieu Holvoet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>