Un bateau en charge sans surveillance : quels risques ?

 

 

 

De trop nombreux bateaux restent encore sous tension alors que les propriétaires sont absents depuis plus de 24h.

Petit rappel sur les règles de sécurité liées à un chargeur sous tension sans surveillance.

 

 

 

Pourquoi est-il dangereux de laisser un chargeur sous tension sans surveillance ?

 

1) Comportement électrique normal

 

Pendant la recharge d’une batterie le chargeur applique une tension de l’ordre de 14V.

 

En conséquence, en début de charge le courant est égal au courant que le chargeur est capable de fournir par exemple 30A pour un chargeur de 30A et la tension monte progressivement pour atteindre la tension de régulation (13,8V à 14V). Lorsque cette tension est atteinte, le courant décroit progressivement au fur et à mesure que la charge se termine.

 

Lorsque le courant tombe à une valeur faible le mode FLOATTING est engagé par réduction de la tension de charge (en général de l’ordre de 13,2V) en vue de ne pas consommer d’électrolyte.

 

Durant la charge les gaz générés par la charge se recombinent et il y a assez peu de dégagement gazeux à l’extérieur des éléments. Il n’y en a en principe pas du tout si la batterie est du type étanche.

 

2) Comportement lors d’une panne de régulation de tension

 

Lors d’une panne de régulation de tension du chargeur, le courant ne se réduit pas en fin de charge et un phénomène d’électrolyse de l’eau de l’électrolyte prend naissance avec dégagement important d hydrogène et d’oxygène (y compris sur les batteries dites étanches dont la soupape de sécurité laisse alors s’échapper les gaz émis).

 

Les batteries étant souvent dans des environnements confinés, le mélange obtenu est fortement inflammable, voire détonnant, et il suffit d’un minuscule étincelle provoquée par une rupture de courant sur un circuit pour générer un incendie (tel qu’un arrêt de chauffe-eau ou l’arrêt d’une lampe).

 

Ce type d’anomalie ne peut être détecté par un disjoncteur thermique (le chargeur consomme sur le réseau quasiment le même courant qu’en début de charge), ni par un disjoncteur différentiel.

 

Les chargeurs les plus sophistiqués peuvent disposer d’un système de surveillance de la tension maximale censé arrêter la charge si la tension batterie dépasse un certain seuil.

Comme ces dispositifs ne sont pas entièrement indépendants des circuits du chargeur, ils ne sont pas capables d’arrêter la charge quelque soit le mode de défaillance (existence de modes communs), si cela réduit la probabilité de risque, cela ne l’annule pas.

 

Il est donc conseillé :

–  d’installer un voltmètre numérique sur le tableau électrique afin d’avoir une parfaite connaissance de la tension batterie en vue de détecter une panne de régulation de tension du chargeur,

– de surveiller, au moins une fois par période de 24h la tension batterie, afin d’éviter l’accumulation d’hydrogène et d’oxygène.

 

Sourceshttp://www.leucate-port.fr/index.php/fr/actualites/un-bateau-detruit-par-un-incendie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf × 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>